Le marché de l’alimentation santé vit une époque charnière. La dernière étude de Xerfi / Précepta sur ce secteur nous apportent quelques pistes de réflexion intéressantes sur son évolution prévisible à l’horizon 2015.

Acides gras / Alimentation Santé / Crédit : BASF

Le marché de l’alimentation santé : quelques définitions

Le marché de la production des aliments santé est divisé en trois segments : alicaments à vocation thérapeutique, produits diététiques et compléments alimentaires.
On compte sur ce marché 4 grandes catégories d'acteurs industriels :

  • Les grands noms de l’industrie agroalimentaire, qui ont développé des offre dédiées à la nutrition-santé (Danone, Nestlé, Lactalis)
  • Les spécialistes du bio et de la diététique (Distriborg, Lea Nature, Santé & Nutrition)
  • Les producteurs de compléments alimentaires (Arkopharma, Forte Pharma, Innéov, Oenobiol, etc.)
  • Les industriels de l’agroalimentaire traditionnels, qui ont investi le marché de la santé avec des offres variées.

Quelle croissance pour l’alimentation santé ?

Le marché est aujourd’hui freiné par la méfiance croissante du consommateur vis-à-vis de produits alimentaires, une réglementation plus restrictive et les effets de la crise économique en termes de consommation.

En revanche, la progression de l’obésité et du surpoids, le vieillissement de la population, le développement des maladies chroniques vont naturellement tirer la progression marché, d’autant plus que les Français établissent aujourd’hui plus clairement le lien entre santé et alimentation.

Communication et commerce électroniques prennent une place importante

La distribution d'aliments santé se partage majoritairement entre les grandes surfaces alimentaires (alicaments) et les réseaux spécialisés, pharmacies et para-pharmacies pour les compléments alimentaires et les produits diététiques.

L’étude montre cependant qu’Internet prend une place de plus en plus importante, en tant qu’outil de communication bien sûr, mais aussi circuit de distribution.

Le naturel et le bio : deux notions qui peuvent tirer la croissance

En termes de communication, l'interdiction de la plupart des allégations santé utilisées par les marques a eu un impact très important sur le marché. PLusieurs marques ont du revoir complètement leurs messages, et opter pour une communication qui met en avant la naturalité ou la dimension plaisir des produits.

L’axe de la naturalité semble d’ailleurs répondre à une demande du marché, qui réclame une simplification des recettes, une réduction des ingrédients utilisés et l’emploi de produits bio, notamment pour les compléments alimentaires.

L’autre tendance lourde révélée par l’étude porte sur l’émergence de na nutrition médicale, qui voit se développer les partenariats entre entreprises, universités, établissements de soins et centres de recherche.

Cette nutrition médicalisée devient aux yeux des experts un laboratoire d'innovation pour les marchés de masse dans l'alimentation.

Pour en savoir plus


Staminic news
Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail