Les résultats du sondage Ifop publié fin 2021 mettent en évidence l’excellente image dont bénéficie l’ensemble des activités fluviales en France, notamment sur les thématiques du développement durable. Cette image de marque est un atout pour la communication de tous les acteurs de ce secteur : transport, tourisme, loisirs, etc.

Le soutien massif du grand public : une aubaine pour la communication RSE

Première constatation issue de ce sondage : près de neuf Français sur dix (87%) souhaitent que le fluvial se développe dans les années à venir. Ce soutien massif est un atout pour la communication de tous les acteurs liés à la voie d’eau : territoires, entreprises, transporteurs, etc.

Concourir au développement du secteur fluvial est un argument majeur à faire valoir auprès du grand public, notamment dans le cadre de la communication autour de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

 

Péniche

L’image du fluvial est portée par la préoccupation du dérèglement climatique

Cette image positive touche tous les pans de l’activité autour de la voie d’eau (transport de marchandises, cadre de vie, patrimoine, tourisme) mais le fluvial est d’abord vu comme un élément essentiel d’adaptation au changement climatique, notamment pour lutter contre les inondations et les sécheresses via l’adaptation des infrastructures.

Plus largement, la voie d’eau est vue comme une solution globale de développement durable. Pour huit Français sur dix, le transport fluvial est une réponse efficace pour désengorger les réseaux de transport routiers et ferroviaires (85%)  et un outil puissant pour produire de nouvelles énergies écologiques (83%).

L’image du fluvial ne s’arrête pas cependant à la thématique du développement durable. Le secteur représente aussi un patrimoine culturel remarquable pour neuf français sur 10.

 

Chiffres clés

Une image positive … à développer

Si l’image est très positive, le lien des français avec le fluvial semble plus fragile. Seul un tiers des répondants considère avoir un lien particulier avec la voie d’eau. Ce lien s’est très majoritairement tissé  autour des activités de loisirs, notamment le long des berges. La contribution économique et industrielle du secteur fluvial au quotidien n’est français n’est pas citée, ce qui peut traduire un déficit d’image sur ce pan pourtant essentiel.

 

Source : https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2022/06/118502-Presentation_v2-publiee.pdf

 


Staminic news
Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail