La Food and Drud Administration (FDA) met en demeure les laboratoires de retirer les liens sponsorisés pour toute molécule présentant des contre-indications. En cause : l’absence de mentions des effets indésirables, contre-indications et précautions d’emploi dans les annonces.

La FDA a sommé plus de 50 grands laboratoires pharmaceutiques dont Bayer, Biogen Idec, Boehringer Ingelheim, Cephalon, Eli Lilly, Forest Laboratories, Genentech, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Merck, Novartis, Pfizer, Roche et Sanofi-Aventis de retirer leur liens sponsorisés des réseaux Google AdWords et Yahoo.

LA FDA reproche notamment aux marques concernées de ne pas inclure d’avertissement ou d’informations liées aux contre-indications et précautions d’emploi des molécules concernées. Le fait que ces informations soient disponibles sur les pages liées aux publicités concernées semble donc insuffisant aujourd’hui à l’autorité de régulation américaine.

Cette décision est vraisemblablement un premier pas vers un encadrement plus précis du “search marketing” dans le domaine pharmaceutique.

Pour en savoir plus, consultez l’article d’Ad age


Staminic news
Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail