Médecins et infirmier.e.s occupent respectivement les premières et troisièmes places des professions qui ont totalisé le plus de vues en 2023 sur le réseau social TikTok, selon une étude réalisée par une association de professionnels des soins infirmiers aux USA. Un nouveau signe que la santé est une thématique très populaire sur les réseaux sociaux et une opportunité pour tous les acteurs de la communication santé.

 

 

Les professionnels de santé - médecins, infirmières et dentistes - figurent parmi les professions les plus populaires sur TikTok, selon une étude récente de Registered Nursing, basée sur l’analyse du volume de vues relative aux hashtags liés à chaque profession.

Les médecins totalisent 61,5 milliards de vues et prennent la première place de ce classement, Les infirmier.e.s se classent en troisième position, juste derrière les professeurs, avec 41,7 milliards de vues.

D’autres professions de santé figurent dans les 35 premières places : orthodontistes, pharmaciens, psychologues, optométristes, kinésithérapeutes, les conseillers, les psychiatres et les diététiciens.

Cette étude traduit à nouveau l’intérêt majeur provoqué par les thématiques santé sur les réseaux sociaux.

La popularité des contenus liés à la santé sur les réseaux sociaux est notamment marquée chez la génération Z et les millenials. En 2023, selon une étude de l’agence de communication santé Hall & Partners, près de 18 % de la population américaine, soit quelque 59 millions de personnes, se tournent vers les influenceurs TikTok et Instagram, pour obtenir des informations sur les soins de santé et même des conseils sur le traitement de maladies chroniques.

Ce pourcentage est, sans surprise, beaucoup plus élevé parmi les jeunes générations : plus de 30 % de la génération Z et 25 % des millenials se tournent vers les médias sociaux pour  trouver des informations santé sur des maladies chroniques, contre seulement 5 %  des baby-boomers.

Le recours aux réseaux sociaux tend même à supplanter l’avis des professionnels de santé. Parmi les personnes interrogées souffrant de maladies chroniques, 30 % n'ont pas consulté leur médecin pour obtenir des conseils en matière de santé.

Ce pourcentage est, par exemple, très élevé (63 %) chez les personnes atteintes d'une Maladie Inflammatoire Chronique de l'Intestin (MICI).

Cette évolution se traduit directement dans la demande de santé et les relations patients / soignants. 29 % des membres de la génération Z et 32 % des milléniaux ont cherché à se faire prescrire des produits ou des médicaments découverts sur les réseaux sociaux. 20  % des membres de la génération Z interrogent même régulièrement leur médecin sur des traitements dont ils ont entendu parler par un influenceur.

Les réseaux sociaux constituent donc désormais un support de communication essentiel qui doit intégrer les  stratégies des acteurs de santé, établissements de soins et industriels de la pharma en tête. L’impact est notamment très important en termes de marque employeur, de prévention santé, d’observance thérapeutique et de promotion des solutions thérapeutiques.


Staminic news
Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail

Nous utilisons des cookies
Nous utilisons un outil de mesure pour recueillir des statistiques sur les visites et comprendre comment vous interagissez avec notre site. Les données recueillies sont anonymes.