Le gouvernement a lancé en Janvier 2018 les Etats généraux de la bioéthique.
Dans ce cadre, l’IFOP a interrogé les français, afin de mieux connaître leur attitude vis-à-vis de ces sujets sensibles et nouveaux : neurosciences, transplantation d’organes, cellules souches, médecine génomique, intelligence artificielle...

 

 

 

La bioéthique : une préoccupation majeure pour les français


Le sondage réalisé par l’IFOP montre que les questions de bioéthique constituent des centres d’intérêt majeurs pour le grand public. 89% des français considèrent que les questions liées à la Procréation Médicalement Assistée (PMA), à la fin de vie, aux techniques génétiques et au stockage des données médicales sont importantes.

 Un grand public largement favorable aux évolutions technologiques et sociétales


Le sondage montre une adhésion majoritaire  du grand public français à l’égard de pratiques nouvelles :

  • 64% sont favorables à la gestation pour autrui (GPA)
  • 60% à l'assistance médicale à la procréation au profit de couples de femmes
  • 89% à la légalisation du suicide assisté et/ou de l'euthanasie
  • 80% à la modification  génétique des embryons humains

Ces larges majorités sont le signe d’une évolution des attitudes du grand public vis à vis des biotechnologies : un marqueur fort pour le développement des produits et services innovants dans les sciences de la vie.

Applications et service web de santé : vaincre la méfiance


On trouve cependant une réserve plus marquée vis-à-vis du stockage des données de santé, qui pour près d’un tiers des français, représente d’abord une menace pour la vie privée et un risque potentiel. Cette méfiance est à prendre en compte dans toutes les stratégies de marketing et de communication pour les services et produits qui s’appuient sur la Data en santé.

Elle plaide notamment pour une communication fondée sur la transparence et la sécurité, pour vaincre ce frein à l’achat, l’utilisation ou l’engagement dans le cas des applications et services web de santé.

Ethique et santé


Si l’attitude globale des français évolue vers une vision plus libérale et plus individualiste, plusieurs résultats du sondage montrent que le respect de l’éthique continue de primer : 90 % des Français estiment, par exemple que la gratuité du don de gamète (ovocytes ou spermatozoïdes) doit être conservée. Et 85 % défendent également l’anonymat.

La défense de l’éthique doit rester ainsi un élément essentiel du discours des acteurs de santé.

 

 

A propos de Staminic


Depuis sa création en 2002, Staminic est une agence de communication basée à Lille, spécialisée dans la stratégie marketing et com des acteurs de santé : établissements et réseaux de soins, agences de développement économique, médecine du travail, société savantes, équipes de recherche clinique, prévention, pharmacie, biotech, matériel médical, etc.

En quinze ans, l'agence a développé une expertise très large et très ouverte du secteur de la santé, qui lui permet d’imaginer, de structurer et de déployer des stratégies de communication pertinentes et efficaces.

 


 



Staminic news
Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail