La prévention de la santé devient une préoccupation majeure dans l’esprit du grand public. Nouvel exemple avec ce sondage de BVA qui place la nutrition et l’environnement aux premiers rangs des priorités des français pour améliorer la santé.

Interrogés par BVA en avril 2017,avant le seconde tour de l’élection présidentielle,  les français se prononçaient très majoritairement pour le développement de la prévention, pour améliorer leur santé.

Parmi les thèmes jugés prioritaires pour l’amélioration de la santé, l’alimentation et l’environnement sont très nettement en tête, avec respectivement 53 et 31 % des répondants, loin devant la lutte contre les maladies transmissibles (SIDA), qui n’est jugée prioritaire que par 6 % des sondés.

 

Fruits, légumes, stétoscope

Quel impact pour le marketing agroalimentaire ?

La nutrition est ainsi aujourd’hui pleinement reconnue comme un facteur essentiel de santé pour les français.

Ce lien confirme la montée en puissance inexorable du facteur santé dans les décisions d’achat et de consommation alimentaire.

Cette tendance de fond doit amener à intégrer quasi-systématiquement la dimension santé dans le marketing et la communication du secteur, aux côtés des valeurs de plaisir et des qualités organoleptiques des produits.

Cette réflexion ne doit plus se limiter aux aliments santé, mais porter un positionnement global, qui intègre la prévention de la santé pour tout type de produit.

Un argument majeur pour la protection de l’environnement

L’environnement est le deuxième champ considéré prioritaire par les français pour améliorer la santé. Cette attitude donne de nouvelles pistes, pour faire rendre la communication autour du développement durable plus efficace.

Le lien entre protection de l’environnement et la santé est un argument puissant, qui peut être mobilisé pour faire passer plus efficacement les message.

 


Staminic news
Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail